Amateur

-Aaaaah.

Gémit Rose en s’enfonçant profondément sur le gode. Tirant un petit cri de plaisir à Mathilde qui sentit l’objet s’enfoncer également en elle.

La soubrette la chevauchait lentement depuis maintenant une dizaine de minutes. Bien décider à prendre du plaisir ce soir Rose s’était montré extrêmement motivée. Avec de lents mouvements de bassin, elle levait et baissait son entrejambe autour du long phallus qui luisait désormais de ses jus.

-Mhhhhh.

Grimaça-t-elle de plaisir alors que sa chatte s’agrippait au gode pour en tirer le plus de plaisir possible.

Elle malaxait doucement les gros seins de Mathilde tout en pressant les siens afin de les faire ressortir. Ses tétons durs comme la pierre s’offrant à la chasseresse qui se redressa afin d’un attraper un avec les dents.

-Aaah ouiii! Encore encore.

S’exclama-t-elle quand elle sentit Mathilde donner des coups plus rapides de bassin alors que celle-ci mordait ses tétons.

La jeune fille sentait un puissant orgasme se préparer entre ses jambes. Depuis que Sofia et ses amies l’avaient frustré, elle pouvait enfin jouir comme elle le voulait. Chaque orgasme était plus intense et agréable que le précédent. Elle se moquait de savoir si tout cela était un plan de Mathilde. Tout ce qui comptait c’est qu’elle pouvait enfin se faire plaisir!

-Ah! ah! ah! ah! je ja vais jouir!

Mathilde cessa de mordiller son sein et regarda le visage rouge pivoine tordu par le plaisir de la jeune soubrette en souriant tout en ralentissant ses coups de reins.

-t-t-t une bonne soubrette demande l’autorisation pour jouir.

Dit-elle en pinçant le téton de la jeune fille qui manqua de se faire dessus de plaisir.

-ah! aaaah ouiii madameeee. Est-ce que je peux jouiiir madame?

Gémise Rose en se mordant la lèvre pour ne pas jouir sans autorisation.

Mathilde s’allongea sur toute sa longueur en souriant observant la soubrette tremblante fermement fixée sur le gode qui sortait de sa propre chatte

-Mieux que ça esclave.

Le souffle pesant et la sueur couvrant ses seins, Rose saisit doucement les bords de la jupe de son uniforme et les souleva. Découvrant clairement sa chatte couverte de jus, ses lèvres fermement fixées au gode qui la pénétrait.

Tremblante de plaisir, elle tenta de faire une révérence en bredouillant d’une voix rendue faible par le plaisir.

-Es-est ce que je peut j-jouir madame?

En maintenant son bassin parfaitement immobile, Mathilde tendit la main vers les seins exposés de la jeune fille, jouant un instant avec ses tétons, faisant mine de réfléchir alors que Rose gardait cette pose de révérence.

-Dix coups.

Déclara-t-elle en s’installant confortablement.

-Qu-quoi?

Gémis Rose alors que l’envie de jouir se faisait de plus en plus insupportable.

-Tiens dix coups sans jouir et ta gentille maîtresse continuera à te faire plaisir. Mais attention.

Elle caressa doucement le clitoris exposé de la jeune fille lui tirant un profond gémissement de gêne alors qu’elle se retenait de toute ses forces.

-Si tu jouis, je te laisserais repartir sans plus de caresse. Compris.

Rose en voulait plus! Elle voulait encore jouir! Pour une fois qu’elle se sentait si bien elle ne voulait pas que ça cesse!

Elle hocha la tête se préparant à subir le plaisir sans jouir.

-Et je veux que tu me dises à chaque coup que tu es une soubrette perverse.

Lentement Rose souleva son corps, lui tirant un profond gémissement alors que le gode glissait en elle. Maintenir cette pose lui demandait un effort certain, mais sa musculature le lui permettait.

-Ghaaaaah. j-je suis une soubrette perverse nhhhhhhh!

Elle se laissa glisser sur le long phallus, résistant au feu entre ses jambes qui lui hurlait de jouir.

Une fois tout au bout elle répéta l’opération encore une fois en maintenant sa pose humiliante alors que Mathilde savourait chaque tressautement de sa victime.

-Nhhhh je suiiiiisss gaaaah!

L’onde de plaisir la coupa alors qu’elle crut se jouir dessus, bloquant son mouvement à mis parcours.

-Aller tu en es à peine à deux. Je croyais que tu étais une bonne soubrette perverse. Ça ne t’excite pas de te faire plaisir sur une de tes maitresse?

-siii je je suis une soubrette perverse maîtresse ghaaaah

Gémis Rose en reprenant ses mouvements de pompes

Le troisième coup fut plus facile malgré qu’elle sentait de moins en moins ses jambes

-Je suis une soubrette perverse!

Dit-elle avec force alors que le membre voyageait en elle.

Le quatrième coup Mathilde changea les règles.

-dis que tu aimes une esclave soumise.

-Mhhh ouiiii je -je j’aime être une esclave soumise mhhhhhhh!

Gémit-elle en s’enfonçant de nouveau.

Cinquièmes coups, elle manque de jouir, mais résiste au dernier instant.

-Tu es contente que Maria ait fait de toi une esclave?

-Aaaaaah o-oui! Je -je suis contente que Maitresse Maria ait fait de moi son esclave!

Sa chatte glissait avec grand bruit autour du membre alors qu’elle escort reklamları se mettait à trembler de tout son corps.

-Gnhhhh je suis la soubrette perverse de ma maîtresse aaaaah.

Mathilde n’avait plus besoin de la guider. Rose avait compris quoi faire.

Au septième coup elle manqua de tomber dans l’inconscience.

-Aaaha je suis une bonne soubrette soumise qui aime servir maîtresse Maria.

Aux huitièmes coups Mathilde se mit à pincer ses tétons, ajoutant à l’envie de jouir de la jeune fille.

-Ah! je suis une soubrette qui veut jouir aaaaah!

Mathilde s’amusait à voir Rose sombrer ainsi.

-Et tu aimes tété petite perverse?

Dis Mathilde alors que Rose préparait son avant-dernier coup.

-nhaaaaaa! oui! je -je -je suis une soubrette qui aime tété ses maîtresses! aaaaaah maîtresse je veux jouiiiiir!!!

Cria-t-elle de toute ses forces alors que son esprit s’embrumait de plaisir.

Un long filet de bave coulait de sa bouche sur son corset alors que ses seins étaient pressés par les mains de Mathilde.

Dans un hurlement de plaisir, elle se laissa lourdement tomber sur le gode, le faisant pénétrer le plus profondément possible alors que son corps se cabrait en tremblant sous le coup de l’orgasme.

-Aaaaaah aaaaaaaaaah! ghaaaah!!

Les jambes s’agitaient autour des hanches de Mathilde alors que son corps tressautait à chaque micro mouvement de la chasseresse.

Celle-ci passa sa main sur la peau tannée de la jeune fille, savourant son état d’épuisement après un orgasme aussi violent. Lentement elle rapprocha le visage essoufler de la soubrette du sien.

-Bonne fille. Viens là.

Lui susurra-t-elle avant de poser ses lèvres sur les siennes. L’esprit embrumé de Rose lui fit voir le visage doux de Maria et la soubrette laissa sa langue se balader dans la bouche de la grande blonde qui commença a faire de tendre mouvement de bassin.

-Aaaaah. Mhhhh.

Gémis doucement Rose dont la poitrine pressait fortement contre celle de Mathilde.

La chasseresse la caressa doucement pendant leur baiser puis elle déposa son corps encore faible sur le lit.

Encore tremblante Rose ne résista pas un seul instant, elle soufflait comme un animal alors que sa chatte semblait se contracter d’elle-même.

-Mhhhhh.

Gémit-elle doucement alors qu’elle sentait le gode de Mathilde pénétrer en elle. Les mouvements étaient doux et délicats, les lents vas et viens lui tirait de petit gémissement qu’elle ne tentait plus de cacher alors que de tendres orgasmes travaillaient son corps.

Mathilde jouit de nombreuses fois alors qu’elle lui faisait l’amour, ses orgasmes semblant redoubler par l’entrain de la soubrette qui désormais se tordait de plaisir sous elle. Obéissant à ses commandes et régissant à chacune de ses caresses.

-Ah! ah! ah! oui! madame! ah oui je je vais jouir!

Rose tremblait en gémissant alors que ses bras s’accrochaient avec tout ce qu’il restait de leur force aux piliers du lit. Derrière elle Mathilde la prenait désormais avec vigueur après avoir mise la soubrette debout devant le lit. Son gode voyageant par à coup dans l’intimité de la soubrette dont les seins balançaient de haut en bas à chaque mouvement.

-Mhhh ah! moi aussi! ah! Tiens!

Rose gémit de plus belle quand la main s’écrasa sur sa fesse pendant que le gode atteignait sa plus profonde intimité.

-Ghhhh!!

La jupe de son uniforme voletait à chaque coup de la chasseresse, Rose pouvait tout voir, en effet un miroir était apparu sur le sommier du lit. Ainsi elle avait une vue parfaite sur ses seins qui gigotait à chaque coup. Elle pouvoirs vois son visage couver de sueur se tordre de plaisir alors que sa coiffe s’agitait de concert. Elle pouvait voir son corps réagir a ses orgasmes, mais a l’inverse de la couvrir de honte cela l’excitait encore plus.

Elle savourait chaque goûte de plaisir pensant à ce qu’elle ferait quand elle serait libre, comment elle ferais payer ces femmes, elle jouissait en imaginant sa vengeance accomplie, ces folles a ses pieds suppliant de les épargner et elle leur refusant cet honneur.

-Aaaaaaah!!!

Elle se cabra dans un puissant orgasme, plaquant son corps contre celui de Mathilde qui jouit en même temps qu’elle, enfonçant son gode jusqu’as la peau de ses hanches soit complètement plaquée sur le fessier de Rose.

-Mhhhhh! Bonne soubrette.

Gémit-elle en donnant d’ultimes petits coups qui résonnèrent dans l’intimité de la jeune fille qui s’effondra à genoux au sol quand la chasseresse se retira.

-Vraiment ton cul est magnifique.

Rose repris son souffle alors que son entrejambe irradiait de satisfaction.

-hhhh. Merci madame.

Souffla-t-elle en se relevant doucement.

-Je n’avais jamais remarqué, mais ton teint colle parfaitement avec l’uniforme en plus. Vraiment tu étais faite pour devenir une gentille soubrette soumise.

Rose peinait à se tenir debout tant son corps avait joui, mais le miroir ne pouvait que confirmer les dire de escort resimleri Mathilde. Sa peau matte était luisante de sueur et faisait ressortir le blanc crème des frou-frou de son uniforme, sa coiffe émergeait de ses cheveux noir ébène comme un symbole de sa soumission, ses seins tendus tiraient sur la maigre fabrique du soutins gorge faisant frotter ses tétons contre le petit bout de tissus blanc qui les couvrait. Elle était incroyablement excitante dans ce costume ridicule.

Reprenant ses esprits elle fit une révérence tremblante comme Maria le lui demandait toujours.

-Merci madame.

Mathilde sourit en voyant le regard fatigué de plaisir de la jeune fille.

-Merci de quoi?

Rose soufflât et tenta de lui sourire en répétant ses mots.

-Merci d’avoir fait jouir cette soubrette soumise.

Mathilde savoura les mots humiliants alors que Rose se redressait.

-Allons c’est normal de récompenser une bonne esclave. Non?

-s-si madame.

Dit Rose alors que ses jambes manquèrent encore une fois de lâcher sous elle.

-Tu peux y aller. Demain, repose-toi tu à quartier libre.

Rose souleva un sourcil étonné. On lui offrait vraiment une journée au calme?

-Ne t’amuse pas trop avec Sofia et envois moi un des étalons, ton cul m’a donné des envies.

Rose s’inclina en reculant.

-Oui madame.

Dit-elle en quittant enfin la pièce pour retourner dans le couloir des statues. Elle frissonna quand le courant d’air provoqué par la fermeture de la porte caressa sa chatte humide.

Elle pouvait enfin souffler un peu. Sans même qu’elle s’en rende compte elle c’était mise a avoir un léger sourire. Depuis longtemps elle se sentait bien et en forme.

Même si elle détestait Mathilde elle avait beaucoup aimé leurs ébats et elle devait reconnaître qu’elle avait rarement autant joui de sa vie.

S’en rendant compte elle se donna une gifle mentale. À quoi pensait-elle! elle avait juste décidé de profiter un peu de sa situation! elle ne devait pas oublier son objectif.

Après avoir transmis les commandes Mathilde à un des étalons qui partit satisfaire sa maîtresse en silence Rose profita un peu du calme du pavillon. La nuit venait de tomber et le froid de plus en plus mordant commençait a s’infiltrer dans le grand bâtiment.

Elle poussa la porte de la chambre qu’elle partageait avec Sofia en restant sur ses gardes. Elle ne savait pas ce qu’avait prévu la soubrette aux oreilles de chat.

-Mphhhh?

Le corps bougea alors que la soubrette allumait la lumière. Rose sursauta en voyant la jeune femme.

Elle était fermement attachée sur les piliers du lit par un ensemble de corde et de sangle de cuir, le tout fermé par un cadenas rose au niveau de son nombril qui semblait maintenir le tout. Rose reconnut le dispositif qui enserrait la tête de la jeune femme. Un lourd casque cachait ses oreilles et un masque ainsi qu’un bâillon de cuir épais l’empêchait de voir et de parler.

Rose compris que Sofia n’avait même pas vu la lumière s’allumer, elle avait simplement senti un courant d’air. Restant silencieuse elle se déplaça lentement au travers de la chambre. Le matériel pour bébé à taille adulte avait été poussé dans un coin laisser place a une décoration beaucoup plus proche de sa propre chambre au château.

Continuant son étude de Sofia elle remarqua que la jeune femme portait une ceinture de chasteté équipée de nombreux vibrateur pour l’exciter et la frustrer, un petit trou ouvrait sur son anus et la plaque de métal qui couvrait sa chatte était couvert de petit trou pour laisser passer ses fluides. Un petit bruit lui indiquait que les vibrateurs s’allumaient ce qui provoqua immédiatement un gémissement chez la jeune femme.

-Mmmmmm! mmm! m!

Elle faisait de grands mouvements de bassin trahissant qu’elle voulait terriblement jouir. Rose remarqua une feuille posée sur une table comprenant un assortiment de cravaches des sex toys et de divers outils de torture

« Interdiction totale pour elle de jouir jusqu’as après-demain. En attendant, elle est toute à toi. Tu t’occuperas des punitions également demain. Je serais dans mon bureau ne me dérange pas.

Mathilde

ps : notre amie à un anus très sensible »

Rose sourit. Décidément cette journée venait de prendre un tournant très agréable. Elle reposa la lettre en se mettant à réfléchir accompagné des gémissements de Sofia. On lui offrait une journée pleine pour tenter quelque chose. C’était sa chance, Mathilde la croirait soumise après cette nuit! Elle serait moins attentive. Elle pouvait le faire!

-Mphhhh!!!

Sofia cria de frustration au travers de son bâillon quand la vibration cessa la privant d’orgasme. Rose sourit en se disant que cela devait faire plusieurs heures qu’elle subissait cette torture alors que Mathilde la faisait jouir.

-Alors comme ça on a été vilaine. Elle est plus si gentille là ta maîtresse non?

Dis Rose en saisissant une des cravaches. Avec son casque Sofia ne l’entendit pas.

-phhhhh!!!! ghaaaah!

Rose gaziantep escort sitesi frappa la fesse de la femme sans défense de toutes ses forces, lui laissant une profonde marque rouge dessinant la forme de la cravache

-Tiens!

Elle frappa de nouveau les fesses avec la longue cravache tirant un nouveau cris de douleur a la femme qui tentait de se tordre pour éviter les coups malgré le fait qu’elle ne voyait ni n’entendait rien.

-ghaaaa!!! aiiiiiie!!! phtooop! aaaah!

Rose frappait de toute ses forces, laissant ressortir sa frustration et sa colère. Cette femme qui l’avait torturé, qui l’avait humilié : elle était à sa merci!

Son bras finit par fatiguer et elle cessa de frapper les fesses rendues rouge vif par la cravache.

-Mphonnnn!

Le bruit du vibrateur se remettant en marche tira un sourire à la jeune fille alors que Sofia se remettait à gémir. La renvoyant dans un monde de frustration.

Rose savourait chaque petit gémissement de frustration, chaque tressautement du corps de celle qui l’avait traîné dans les bras de Mathilde.

Lentement elle retira les le masque et le casque de la femme, la laissant voir de nouveau.

-Phose?

Gémis elle au travers de son bâillon. La jeune fille pouvait voir que Sofia avait pleuré sous les coups de cravache.

-phest phe qu? phphphphphpph! phphphiihihihihih.

-Oooooh qu’est ce que c’est que ça?

Rose avait baladait doucement ses doigts sous les aisselles découvertes de Sofia qui se trémoussait sous les chatouilles.

-Tu es chatouilleuse aussi toi? C’set dommage dis donc.

Dis la soubrette en souriant face à la souffrance de sa victime.

-Phihihihihiih ouhihihihi. Mhhhhhh.

Gloussa sa victime alors que sa ceinture métallique se remettait à vibrer lui tirant un profond gémissement de plaisir.

Rose cessa ses chatouilles pour saisir le visage de la femme.

-Tu vois comme c’est agréable? Tu aimes quand on te fait du mal? Hein, eh bien tiens je vais te donner plein de plaisir tu vas voir!

Son ton était plein de rage. En un mouvement elle descendus du lit, sur la table elle saisit un large gode noir qui semblait déjà huilé.

-mhhhh oui je vais te donner du plaisir. Mhhh remercier ma nounou.

-Apheennnd ropheee!

Gémis Sofia quand elle sentit le gode s’approcher du gros trou qui ouvrait vers son anus.

-Mais non je dois te remercier pour tes chatouilles et tes tété non?

-Gnnnnnhhhh!

Le corps de Sofia se raidis quand le gode commençât à se frayer un chemin dans son anus, tentant de résister de toutes ses forces au corps étranger.

-Mhhh regarde comme tu es tendue oh!

Le gode se mit à bouger, le long objet semblant fondre dans la main de la soubrette en un millier de filins caoutchouteux. Elle sursauta de surprise quand ces mêmes filins se déplacèrent vers son bassin.

-qu’est-ce que? Ah!

En un instant l’ensemble dont un bon tiers était toujours enfoncé dans l’anus de Sofia se fixa à son entrejambe. Comme beaucoup de choses ici elle avait renoncé à comprendre bien des objets que ces femmes possédaient.

Désormais toute son entrejambe était couverte de cette étrange substance caoutchouteuse, elle comprit que l’objet formait un gode aux proportions parfaites pour son corps. Quelle merveille de technologie se dit-elle.

Elle gémit de surprise quand quelque chose à l’intérieur attrapa son clitoris et que des centaines de filins semblait se connectèrent ses muqueuses.

-phonnn phaa phaaa! phoooonnn.

Gémis Sofia de terreur en comprenant ce qui se passait, visiblement elle connaissait l’objet.

-Aaaah mhhh, c’est, c’est bizarre.

Gémis Rose quand elle se mit a pousser en avant pour enfoncer toujours plus loin le membre dans une Sofia qui se cabrait dans tous les sens, tentant vainement de combattre le voyage du membre.

Pour Rose la sensation que lui transmettait l’objet était étrange. Elle ressentait le gode comme si elle avait un pénis! Son clitoris semblait relié au gland et l’anus serrant l’objet lui donnait les mêmes sensations qu’un membre en elle.

-whaou! ah! ah!

Savourant la sensation elle donna de puissants coups à Sofia, manquant de jouir elle-même.

-Mphhhh phtoooop!

Gémissait Sofia de plus en plus faiblement alors que son anus semblait avaler le long phallus huilé.

-Mhhhhh

Rose gémit de contentement en sentant le gode l’exciter de nouveau. Elle se fichait de l’inconfort de Sophia alors qu’elle faisait de larges mouvements de bassin, savourant le doux plaisir que lui procurait l’objet alors qu’elle pouvait enfin savourer un orgasme au rythme qu’elle le souhaitait.

Les fesses de Sofia rebondissaient doucement à chaque coup comme deux seins parfaitement formé.

-Ah! oui, bouge ces fesses pauvre tarée. Ah!

Dit-elle en donnant des coups puissants et réguliers en profitant du spectacle.

-Mphhhhh! phhhh! huhhh!

Sofia tentait vainement de se soustraire au gode, mais ne parvenait qu’agiter autour alors que sa ceinture de chasteté continuait de l’exciter sans lui permettre de jouir.

« Clac »!

La main de Rose s’abbatit avec grand bruit sur le fessier rebondi et rouge de la femme qui poussa un cri de surprise et de douleur alors que le gode continuait de voyager en elle.

-quoi?

« Clac »

La main s’abattit de nouveau alors que Rose se sentait de nouveau prête à jouir.

Bir yanıt yazın

E-posta adresiniz yayınlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir